4 erreurs à éviter dans la pédagogie inversée

La pédagogie inversée est une pratique qui se démocratise dans l’enseignement supérieur. Si cette pédagogie a de nombreux avantages pour les étudiants, elle reste difficile à mettre en place.

La pédagogie inversée aussi appelée classe inversée est le fait de faire apprendre aux étudiants la partie théorique du cours chez eux. À l’inverse, ils peuvent ainsi mettre en pratique leurs connaissances durant leurs heures de cours en réalisant des mises en situation. En clair, cette pédagogie repense le temps et l’organisation du travail des étudiants.

Grâce à cette méthode, les étudiants sont plus motivés, car ils sont placés au cœur de leur apprentissage, ils développent donc leur autonomie. Pour y voir plus clair sur la mise en place de la pédagogie inversée, nous avons justement rédigé un article à ce sujet il y a quelques semaines.

Cette pratique reste néanmoins difficile à mettre en place, car il arrive souvent que les professeurs fassent des erreurs.  

Pour vous aider, l’équipe Keykase vous a rédigé un article avec 4 erreurs à ne pas commettre dans la mise en place de la pédagogie inversée.

1. Avoir une mauvaise organisation

Dans la mise en place de la classe inversée, il est nécessaire que le professeur soit bien organisé. Son organisation sera décisive sur la réussite de cette pratique. En effet, si son organisation n’est pas bonne, les étudiants n’auront pas de repère et ne seront pas organisés.

Avant de proposer cette pratique à vos étudiants, il faudra alors être certain de votre organisation afin de pouvoir accompagner vos étudiants au mieux dans ce changement. Pour cela, vous pouvez par exemple, mettre par écrit votre démarche, vos outils ou encore la partie de votre cours concernée par cette pratique.

2. Ne pas s’adapter à ses étudiants

Une autre erreur qui peut être commise est le fait de ne pas s'adapter à ses étudiants. D’une classe à une autre les compétences, niveaux et aptitudes des élèves peuvent être opposés. C’est pourquoi il faut s’adapter à ses étudiants et à leur niveau et en particulier dans le choix des outils. Mal choisir ses outils ou supports peut mener à un échec total de la classe inversée. Il est donc important de constamment échanger avec ses élèves afin de savoir quel type d’outils ou supports ils préfèrent utiliser. Il est aussi nécessaire de continuer de recueillir les avis des élèves même une fois la classe inversée lancée afin d'être sûr de l'efficacité des moyens choisis. Ainsi, avoir les retours de vos élèves vous permettra d’apporter des modifications en cas de besoin pour garantir leur réussite .

3. Ne pas anticiper

Le manque d’anticipation est une erreur très souvent faite par les professeurs… Pourtant, dans la mise en place d’une telle pratique, l’anticipation est primordiale. Il est notamment nécessaire de préparer à l’avance ses cours, supports et outils afin d'être apte à guider les apprenants dans la démarche de la pédagogie inversée. En plus, le professeur doit avant de mettre en place cette pratique, préparer ses étudiants afin qu’ils ne soient pas surpris du changement et préparés à cette nouvelle méthodologie. Il faut donc au préalable, que le professeur échange avec ses élèves sur cette pédagogie, sur la partie du cours choisi ou encore sur les outils qui leur correspondent.

4. Conserver une relation de “face à face”

Pour mettre en place cette nouvelle pédagogie, la relation entre le professeur et ses élèves est complètement changée. En effet, le professeur devient un réel collaborateur pour les étudiants durant leurs heures de cours. C’est pourquoi il est important de ne pas conserver une relation “face à face” mais plutôt “côte à côte". Le professeur accompagne ici les étudiants dans la réalisation de leurs exercices. Il les guide tout en les laissant s'approprier le cours et l'exercice. Il est important ici de laisser l’étudiant devenir acteur principal en étant plongé au cœur de son apprentissage.

En passant d’un schéma ou le professeur est le seul acteur en classe à un schéma ou se sont les étudiants qui sont acteurs de leur apprentissage, les étudiants se sentent accompagnés, motivés et impliqués dans leur réussite. C’est pourquoi il est important d’instaurer une relation d’échange pour garantir la réussite de la classe inversée.

En clair, pour garantir la mise en place de la classe inversée, il est important d’anticiper sa mise en place afin de garantir une bonne organisation. De plus, il est nécessaire d'établir une relation basée sur l’échange avec les apprenants afin de vous adapter à eux et pouvoir optimiser la réussite de vos étudiants.



Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie arrive dans votre boîte de réception prochainement
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications