Comment améliorer l’apprentissage de ses étudiants ?

Dans l’objectif d'améliorer l’apprentissage des étudiants, de nombreuses pratiques sont apparues. Un bon nombre d’entre elles commencent à se démocratiser et s'imposent dans l’enseignement supérieur. Pour vous aider à choisir, nous vous avons sélectionné trois nouvelles méthodes à utiliser dans vos prochains cours.

Dans l’objectif d'améliorer l’apprentissage des étudiants, de nombreuses pratiques sont apparues. Un bon nombre d’entre elles commencent à se démocratiser et s'imposent dans l’enseignement supérieur. Pour vous aider à choisir, nous vous avons sélectionné trois nouvelles méthodes à utiliser dans vos prochains cours.

1. L'apprentissage par jeux vidéo

Cette pratique consiste à utiliser des jeux vidéo éducatifs afin de faire travailler les étudiants. Elle désigne également les apprentissages qui se basent sur les caractéristiques des jeux vidéo : l’apprenant gagne des points, participe à des challenges, est récompensé… Ce type d'apprentissage est volontairement ludique afin de permettre aux apprenants de travailler sans en avoir l’impression.

Même si cette pratique peut sembler être trop ludique pour des étudiants dans le supérieur, elle est pourtant de plus en plus utilisée et appréciée par les étudiants. Elle présente notamment de nombreux avantages. Elle permet d’avoir une meilleure participation des étudiants, l’esprit ludique de cette méthode les motive à atteindre leurs objectifs ou encore relever le challenge imposé.

De plus, avec cet apprentissage, il est facile de trouver des supports de cours gratuits sur le web. L'apprentissage par jeux vidéo est également une pratique qui convient à de nombreux publics et de nombreux secteurs d’apprentissage.

Malgré ces avantages, il est important de veiller à garder un équilibre entre l’apprentissage et le jeu afin de bien répondre à vos objectifs pédagogiques. Il est bon de noter qu’il est plus simple et rapide de mettre en place l’apprentissage qui se base sur les caractéristiques des jeux vidéo, plutôt qu’un jeu vidéo en lui-même. Vous pouvez par exemple vous inspirer des escape games avec des questions de cours ou encore des challenges Keykase par exemple qui mettent en compétition différents groupes d’élèves afin de remporter une récompense.

2. Le social learning

Cette pratique pédagogique a pour objectif d’utiliser les réseaux sociaux dans l’apprentissage des étudiants. Les nouvelles générations d’étudiants sont de plus en plus baignées dans les nouvelles technologies. Ces outils sont désormais omniprésents dans le quotidien des élèves. Ainsi, les utiliser à profit d’un cours est très pertinent, car ils suscitent un intérêt pour l’apprenant. Le social learning peut s’appuyer sur une multitude de réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Slack, Twitter et bien d'autres.

Grâce à cette utilisation des réseaux sociaux dans l'apprentissage, les activités pédagogiques sont pleinement ancrées dans le quotidien des élèves et facilitent leur apprentissage. Cette méthode pédagogique permet une très grande diversification des méthodes d’apprentissage et ceux grâce aux diverses fonctionnalités des outils (sondage, partage, projet, concours…). De plus, cette pédagogie permet une adaptation très facile et rapide d’un cours en présentiel à un cours à distance. La mise en place de cette pratique reste aussi très simple, rapide et accessible à tous. Elle est aussi très bien accueillie par les étudiants qui ont pour habitude d’utiliser ce type d’outil. Cette pratique pédagogique, vous permettra d'impliquer vos élèves dans leur apprentissage et de générer de l'interaction dans vos cours. Il reste néanmoins important de veiller à ce que votre cours ne soit pas étalé sur une trop grande quantité de réseaux afin de ne pas perdre vos étudiants dans cet amas d’informations.

Comme exemple de cas concrets, vous pouvez par exemple utiliser Facebook afin de créer un groupe de classe ou les documents, cours ou conseils sont échangés. Vous pouvez également utiliser Slack dans le même objectif ou encore Twitter comme foire aux questions lors d'exposés par exemple (les étudiants posent des questions en direct grâce à un hashtag commun à la classe.).

3. Le peer learning

Le peer learning est aussi appelé “l’apprentissage entre pairs" est le fait d’établir une réelle collaboration entre les étudiants grâce à des outils ou des travaux collaboratifs. Cette méthodologie est donc un moyen pour les apprenants de se construire entre eux, mais aussi de se corriger mutuellement et créer des liens sociaux.

Cette pratique est utilisable à distance comme en présentiel grâce aux outils collaboratifs comme par exemple Beekast, Slack et bien d'autres. En plus, cette pratique permet une meilleure intégration des étudiants dans une classe ou dans un établissement. Grâce à elle, les étudiants peuvent développer leur autonomie, car ils doivent tenter de résoudre un problème sans avoir l’aide de leur professeur.

Ici, le rôle de l'enseignant est celui d’accompagnateur afin de guider les étudiants dans leurs projets.

La pédagogie par projet est également un bon moyen de faire collaborer les étudiants entre eux. Pour en savoir plus sur cette pratique,  cliquez ici.




Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie arrive dans votre boîte de réception prochainement
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications