Comment garder les étudiants motivés ?

Les cours, notamment dans le supérieur, sont encore aujourd’hui partiellement ou complètement en distanciel. Pour certains, c'est une vraie plus-value, mais pour d’autres, l’adaptation est compliquée, pour les professeurs comme pour les étudiants. Mais comment contrer cette lassitude et cette Zoom Fatigue alors que la tendance remote prend de l’ampleur même dans le supérieur ?

1 - Adopter une pédagogie adaptative

Contrer la zoom fatigue avec les cours hybrides

La Zoom Fatigue a été un challenge, pour les étudiants comme pour les professeurs. La Zoom Fatigue, c’est une lassitude liée à la surutilisation des plateformes digitales de communication. Pour contrer cela, de nombreux professeurs ont mis en place des solutions pour faire participer les étudiants. Les cours en hybride sont une réponse efficace pour s’adapter à chacun des étudiants. Hybride signifie qu’entre 20 et 80% des cours se font à distance et le reste en présentiel. C’est un réel avantage pour conserver le lien entre élèves et professeurs et contrer l’effet néfaste que génère l’enfermement et les cours à distance. 

La classe inversée, solution efficace pour engager les étudiants 

Inverser la classe pour renverser la pédagogie. Concept de plus en plus plébiscité par le corps enseignant, surtout dans le supérieur, il permet de voir sous un nouveau jour les cours magistraux et les travaux pratiques. Il s’agit de conserver les mêmes bases qu’un cours classique, mais de préparer de vidéos asynchrones que les étudiants étudieront “à la maison” et de travailler sur les projets et répondre à leurs interrogations en cours.
Cela leur permet de pouvoir s’adapter au rythme de chacun des étudiants, car c’est eux qui décident de la vitesse à laquelle ils consomment les cours. Un article a été fait sur l’avenir qu’à ce format dans le supérieur : https://www.keykase.fr/article/comment-les-videos-asynchrones-participent-a-levolution-de-la-pedagogie-dans-le-superieur

Se pencher sur la gamification de l’éducation

La gamification de l’éducation est une réelle solution pour contre-balancer cet effet de fatigue. Apprendre grâce au jeu reste une véritable solution pour de nombreux étudiants. Cela leur permet de mettre en pratique de manière ludique et de mieux engager les étudiants. À distance, cela peut prendre différentes formes. Dans un jeu de rôle ou encore un questionnaire multijoueurs, comme la plateforme Kahoot, chacun est intégré dans un challenge qui est stimulant.
Le concept peut être intimidant pour les professeurs, notamment l’idée de développer une nouvelle façon d’éduquer à travers une plateforme digitale. Pour les aider dans cette démarche, les écoles font appel à des chefs de projets en transition digitale pour les accompagner.  Pour savoir comment s’y prendre, n’hésitez pas à retrouver l’article de Valentin : https://www.keykase.fr/article/tips-gamifier-formation

2 - S’adapter au changement du marché du travail

Rassurer étudiants et professeurs pour limiter les peurs face aux changements 

Le plus gros problème qu’a rencontré les deux parties au début de la pandémie est le changement rapide du format de cours et du manque de formation des professeurs aux outils digitaux. 
Aujourd’hui, quasiment tous ont pris pour habitude de travailler partiellement ou complètement à distance et les problématiques ont évolué. L’adaptation au distanciel a été réussi, mais de nombreux professeurs ont gardé leur pédagogie traditionnelle qui elle ne fonctionne pas nécessairement. Les étudiants n’arrivent pas à intégrer des connaissances par le biais d’un format théorique à distance et demandent une pédagogie adaptative. 
Les professeurs, quant à eux, voient comme une tâche supplémentaire l’idée de modifier leurs cours, créer des vidéos asynchrones, coacher les étudiants, etc..  Pour autant, il existe de nombreuses aident, notamment de la part des établissements pour soutenir élèves et professeurs dans cette étape.

Transformer les professeurs en coach, qui soutient les étudiants

Le rôle du professeur se transforme d’autant plus rapidement depuis la crise sanitaire. Celui-ci, pour contrer la lassitude des étudiants, va avoir tendance limiter ses cours théoriques et proposer un plus grand suivi lors des projets de groupe. Il n’a plus seulement le rôle de transmetteur de connaissances, mais il va réellement suivre, modérer et manager les groupes d’étudiants sur des projets. Il vérifie que chacun comprend et applique correctement la théorie acquise au préalable si le format est traditionnel. Dans le cas d’une pédagogie inversée, il va les conseiller et leur expliquer au fur et à mesure la théorie derrière la mise en pratique. 

S’adapter aux nouvelles attentes du monde du travail

Le monde du travail a particulièrement été chamboulé par la crise sanitaire. S’y faire une place y est d’autant plus compliqué maintenant qu’il y a 2 ans. Pour contrer cela il est impératif d’y préparer au mieux les étudiants. Les nouvelles pédagogies vont en se sens, notamment la pédagogie inversée et par projet. La pédagogie par projet va donner à chaque étudiant une place d’acteur. Si celle-ci se base sur une réelle problématique d’entreprise, chacun pourra alors travailler sur un projet concret et applicable. C’est une réelle valeur ajoutée qu’ils pourront évoquer pour prouver leur capacité d’adaptation au monde de l’entreprise et leur compréhension des problématiques liées au monde du travail.

Les étudiants ont de plus en plus conscience que des compétences concrètes vont être nécessaire pour s'intégrer au monde du travail. La crise sanitaire n'a fait que renforcer leur envie de pratiquer des cas concrets lors de leur formation. C'est vers cela que les écoles et les professeurs se penchent de plus en plus. Il faut donc former les enseignants à ces nouvelles problématiques pour contrer la peur du changement lié au format et à la pédagogie des cours.







Gabrielle Jambu
December 21, 2021
Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie opère dans votre boîte mail prochainement.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications