Les relations entre écoles et entreprises, au cœur des problématiques de l’éducation.

Le lien entre les écoles et les entreprises est indispensable et elle se fait grâce à de nombreux leviers, notamment grâce au rôle du campus manager, véritable pilier RH. Le format d’enseignement s’est fortement diversifié ces dernières années, pour s’adapter au marché du travail.

D’un enseignement technique à un enseignement pratique

La théorie est impérative, mais ne suffit plus

Du concret, de la pratique, on veut faire ! Voilà ce que réclament les étudiants d’aujourd’hui. 
Le format de cours magistral est de moins en moins apprécié et se doit d’être soutenu par des travaux dirigés.  
Par contre, hors de question de se débarrasser de la théorie. Elle reste une base de connaissances précieuse et essentielle. Seulement, il faut la repenser pour l’adapter afin qu’elle puisse s’appliquer au mieux à la réalité du terrain. 

La professionnalisation dès l’arrivée dans le supérieur

Les écoles ont compris l’importance d’intégrer leurs jeunes talents le plus rapidement possible dans le monde professionnel. Pour pouvoir arriver avec les compétences nécessaires sur le marché du travail, une réflexion théorique et pratique sont requises. 
La pédagogie doit être constamment retravaillée pour s’adapter aux évolutions du marché du travail et aux attentes des étudiants. 

Il existe énormément de moyens de professionnaliser ses étudiants : par les cas clients en cours, en stage, en alternance, par les projets professionnels etc.
Celles-ci vont permettre de mettre en application la théorie qui a pu être apprise par le biais de l’école. Chaque partie est complémentaire et apporte du soutien à l’étudiant dans l’apprentissage d’un nouveau métier. 

Contrer le problème de manque d’expérience lors de l’arrivée sur le marché du travail

Les jeunes diplômés se confrontent parfois au manque d’expérience professionnelle lors de leur arrivée sur le marché du travail.  Malgré l’apprentissage de hard skills lors de formation, ils peuvent manquer de certains soft skills.

Ces dernières, qui se développent principalement lorsque l’on intègre une entreprise, sont de plus en plus recherchées par les recruteurs. Avoir un esprit critique, une capacité de résolution de problèmes complexes, une intelligence émotionnelle, une flexibilité sont des points qui différencient les candidats. 
Les entretiens sont basés, de plus en plus fréquemment, sur les compétences relationnelles et sur les réactions des candidats face à certaines situations. 

Le campus manager fait le lien entre entreprise et école

Le campus manager, késako ?

Le campus manager est chargé des relations entre les écoles et les entreprises. Concrètement, il a pour objectif de faire connaître les métiers technologiques disponibles au sein d’une entreprise auprès des élèves. 
Il s’occupe de la stratégie de communication auprès des étudiants, notamment des partenariats, des salons spécialisés et des journées portes ouvertes etc. Il s’assure également de la bonne intégration des étudiants ou jeunes diplômés lorsqu’ils arrivent en entreprise.

Pourquoi le campus manager est-il si important ? 

Le campus manager est clé, car c’est le porte-parole de l’entreprise et de sa marque employeur auprès d’un public qualifié. 
En tant que lien entre écoles et entreprises, il doit avoir des connaissances concernant les cursus des écoles qu’il prospecte ainsi que des besoins de l’entreprise en termes d’effectifs. Il doit participer à la formation des étudiants afin qu’ils développent un maximum de compétences nécessaires et les informer sur les métiers qu’ils pratiquent en entreprises.

L’importance des partenariats pour les écoles

Pour les écoles, avoir des partenariats avec des entreprises est important. Du challenge étudiant à l’alternance, ils pourront proposer une expérience professionnalisante aux élèves.
De plus, cela crédibilise leurs formations grâce à leur reconnaissance par des professionnels. En effet, les étudiants ou jeunes diplômés issus d’une école avec des partenaires de renom peuvent voir leur chance d’embauche augmenter.

C’est une réelle opportunité pour les étudiants de pouvoir vivre une expérience immersive auprès d’une entreprise et de gagner en compétences, tout en s’assurant que celle-ci est bien complémentaire à leur cursus scolaire.

La professionnalisation en croissance exponentielle 

Chiffres clés des étudiants en stages ou en alternance 

En 2019, on estimait qu’il y avait 1,9 million de stagiaires dont 85% d’entre eux qui avaient trouvé leur expérience formatrice. 
La France mise sur la formation en apprentissage depuis quelques années et cela porte ses fruits. De janvier à avril 2021, c’est plus de 50 000 contrats d’apprentissage qui ont été signés.

On voit que la génération actuelle porte un intérêt particulier au monde du travail et cherche à le découvrir rapidement. Les jeunes ont conscience de la rapidité à laquelle celui-ci évolue et veulent en apprendre les bases pour s’adapter rapidement aux changements.

Pourquoi est-ce que c’est bénéfique pour les étudiants ?

Au-delà des compétences gagnées à être inclus dans une expérience professionnelle, c’est aussi un excellent moyen pour eux de pouvoir se projeter dans leur futur métier et d’en découvrir les moindres détails. Ils pourront arriver confiants et ne pas à avoir à faire face à de mauvaises surprises sur le marché du travail.

De plus, il y a une certaine forme de lassitude qui se crée autour du système scolaire. Le format scolaire traditionnel ne plaît pas à tous et doit être envisagée autrement pour de nombreuses personnes. La professionnalisation est une bonne façon de limiter le décrochage scolaire et d’assurer un cursus scolaire réussi à de nombreux jeunes.

Pourquoi est-ce que c’est bénéfique pour les entreprises ? 

Les entreprises vont pouvoir former leurs futurs collaborateurs. Rien de mieux que de pouvoir introduire le monde du travail à des personnes qui ne le connaissent pas ou très peu. Certains collaborateurs peuvent avoir des automatismes issus d’expériences précédentes qui ne conviennent pas toujours.

Dans un autre sens, il est aussi intéressant pour les entreprises qui recherchent des collaborateurs diplômés d’avoir la sécurité de l’expérience professionnelle qui prouvent qu’ils ont une base de compétences, surtout relationnelles, forte. Cela permet de pouvoir se focaliser rapidement sur l’adaptation des compétences du nouveau collaborateur aux objectifs de l’entreprise.


On peut tous attester que la professionnalisation est devenue courante pour les étudiants et qu’elle est bénéfique au monde du travail. Les campus manager permettent de faciliter cette relation école-entreprise, qui n’est pas toujours facile à développer. 
Les chiffres de ces dernières années prouvent que c’est un format qui fonctionne et qui est apprécié par tous les partis. Peu importe sous quelle forme la professionnalisation est appliquée, elle ne peut qu’être bénéfique aux étudiants et aux entreprises.


Gabrielle Jambu
November 23, 2021
Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie opère dans votre boîte mail prochainement.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications