Les tendances de l’éducation supérieure en 2022 

Nouvelle année et nouveauté dans l’éducation ? On débrief ensemble sur les tendances qui arrivent cette année, mais aussi celles déjà existantes et de plus en plus indispensables dans l’éducation supérieure. Ce sont 5 d’entre-elles que l’on va décortiquer aujourd’hui.

Immersive learning

L’immersive learning est un nouveau format, de plus en plus plébiscité, car il permet aux étudiants de se projeter dans une situation réelle.
Le concept est donc de mettre les étudiants dans une situation réaliste grâce à la réalité augmentée. Ainsi, pouvoir étudier ses réactions et son comportement et ainsi établir sa capacité de mise en pratique de ses connaissances.

En quoi cela est-il révolutionnaire pour l’éducation ?
Car ce format permet de voir les compétences immédiatement de chaque étudiant et leur habileté de mettre en application ce qu’ils ont appris lors de leur parcours éducatif. Ainsi, le professeur, qui aura ici un rôle de coach, sera capable de leur proposer un chemin d’amélioration concret. Les étudiants auront pu développer des compétences applicables et également des soft skills indispensables dans le milieu professionnel.

L’e-learning

De plus en plus populaire, l’e-learning fait partie intégrante de l’éducation dans le supérieur. 
Ce format digital donne accès aux apprenants à des cours asynchrones. Vidéos asynchrones ? Ce sont des vidéos pré-enregistrées et partagées sur une plateforme afin qu’elles puissent être visionnées indirectement. Ces-derniers peuvent donc se former à leur rythme et adapter leur temps d’apprentissage à leurs disponibilités.

Moodle est l’une des plateformes d’apprentissage en ligne les plus populaires. En effet, il est utilisé par plus de 300 millions de personnes dans 240 pays du monde. L’avantage de ce type de plateforme est qu’elle est simple d’utilisation et qu’elle propose des outils complémentaires capables de tester la compréhension du cours par les apprenants. Il est possible d’ajouter un quizz à la fin de chaque vidéo ou d’une rubrique.

Le mobile learning

Kesako ? C’est avoir le contenu d’apprentissage disponible directement depuis son smartphone.
L’e-learning s’impose de plus en plus, mais il faut maintenant l’adapter aux appareils mobiles. Il devient impératif d’adapter les plateformes d’apprentissage à une utilisation sur mobile. Quoi de mieux pour rendre ce type de plateforme pratique que d’en créer une application ?

C’est le cas d’Udemy, plateforme de formation, sous format d’application mobile. Créer en 2010, elle s’est tout d’abord développé sur un format classique d’ordinateur, mais c’est vite adapté à la demande de ses utilisateurs avec une application mobile. Celle-ci possède les mêmes fonctionnalités que la version d’ordinateur classique. Le plus ? La possibilité de télécharger les cours permet de pouvoir les suivre sans connexion internet. 
En quoi cela est utile pour l’éducation ? Car le format mobile permet de pouvoir apprendre n’importe où. L’e-learning s'est beaucoup démocratisé, mais reste encore peu adapté au format mobile.

Micro learning

Le micro-learning, c’est privilégier les modules très courts sur une notion précise pour apprendre efficacement. Vous n’êtes pas sans savoir que la capacité de concentration de l’Homme est de plus en plus restreinte. Pour éclaircir mes propos, sachez que :
- 40 secondes est le temps durant lequel nous parvenons à maintenir notre attention sur un outil digital (ordinateur, téléphone etc.)
- 7% des enfants souffrent de troubles de l’attention et cela persiste chez 5% des adultes

Les apprentissages longs sont donc de plus en plus compliqués à gérer pour les apprenants et surtout de moins en moins efficace. Le micro-learning va découper des cours en de multiples modules, de 20 secondes à 5 minutes, très intenses en contenu. Ainsi, l’apprenant possède rapidement beaucoup d’informations et à maximiser ses chances de les retenir. Ces cours sont sous disponibles sur des plateformes d’e-learning, dans un format asynchrone, toujours dans l’idée de s’adapter aux capacités de concentration et à la disponibilité de l’apprenant.

La flexibilité dans l’apprentissage

L’ensemble des tendances vu précédemment ont une similarité, la flexibilité de l’apprentissage. Cela se traduit ici par une liberté pour l’étudiant d’apprendre à son rythme et dans des conditions qui lui sont propres.
De plus en plus, cette flexibilité se développe aussi dans le choix du parcours d’apprentissage. Actuellement, les cursus et matières étudiées sont décidés par les écoles et les apprenants doivent choisir un ensemble préconçu. Dorénavant, de plus en plus demandent la possibilité d’accéder à un parcours personnalisé et de décider des matières et modules qu’ils souhaitent étudier.

Les technologies comme le métaverse, semblent vouloir renforcer cette intention en donnant l’opportunité aux étudiants de choisir selon leur appétence, même si les matières sont proposées par différentes écoles. Je vous en parle plus amplement sur mon article concernant l’impact du métaverse dans l’éducation.

Peer to peer 

Travailler en paire entre étudiants. Cette tendance, mis en place chez Neoma dès 2020. Le concept ici est d’agrandir les possibilités d’apprentissage par le biais de professeurs, d’intervenants, mais aussi d’étudiants. Ceux-ci, aînés, ont acquis des compétences supplémentaires et possèdent également plus de recul sur des notions nouvelles pour l’apprenant. 

La proximité de l’âge et la similarité des connaissances acquises permettent une meilleure communication et compréhension des problématiques que peut rencontrer l’apprenant. L’étudiant ainé pourra ainsi répondre aux mieux à celle-ci et augmenter les chances de réussite du jeune étudiant.L’idée ici n’est pas de remplacer le format académique, avec professeurs et intervenants, mais plutôt de venir appuyer ces-derniers et d’offrir une aide supplémentaire aux étudiants dans le besoin.

On est actuellement dans un tournant important, qui touche très certainement l’éducation tout autant que d’autres milieux. Ces tendances sont très intéressantes et on ne manquera pas de faire un point sur leur évolution à la fin de l’année.


Gabrielle Jambu
February 3, 2022
Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie opère dans votre boîte mail prochainement.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications