L'importance de la RSE dès le supérieur pour les jeunes.

La politique de responsabilité sociétale des entreprises est un sujet de plus en plus important de nos jours. Pour autant, elle est toujours source d'une certaine méfiance auprès des acteurs de l'économie. Ici, nous détaillons comment se positionnent les étudiants et jeunes diplômés sur ce sujet et aussi comment les écoles interviennent pour soutenir la RSE en entreprise.

La RSE en entreprise, qu’est-ce que c’est ?

La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, se catégorise comme la prise en compte des enjeux sociaux, éthiques, économiques et environnementaux des activités de l’entreprise. 

En détail, il s’agit de répondre au moins 3 piliers capitaux :

  • Pilier social : Il se fonde sur le respect des Droits de l’Homme. Il s’agit d'assurer d’une situation de bien-être au travail, d’une équité sociale entre les salariés, mais aussi au niveau hiérarchique, de renforcer un sentiment de culture d’entreprise par des valeurs et du partage.
    Il s’agit aussi de garantir une non-discrimination et une diversité des profils ainsi qu'une certaine sécurité et hygiène sur le lieu de travail.
  • Pilier économique : L’entreprise se doit d’agir comme un véritable acteur local et donc de soutenir l’économie locale. Que ce soit au niveau du choix de ses fournisseurs, de ses employés, de la transparence de ses investissements ou encore d’une tarification équitable, il se doit d’être dans une vision d’amélioration de son environnement proche.
  • Pilier environnemental : Ce pilier englobe de nombreuses pratiques vouées à réduire au maximum son impact environnemental. De multiples pratiques existent et sont applicables au sein des entreprises comme le recyclage, la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou encore l'utilisation des énergies renouvelables.

Les impressions des entreprises et des étudiants

Impressions des étudiant.es

Les étudiants sont les premiers concernés par le manque d’implantation de politiques RSE. Mais ces-derniers n’y croient pas vraiment et ont l’impression que cette démarche est purement un argument marketing de la part des entreprises.

L’InfoDurable a sondé 215 étudiants et jeunes diplômés et ⅔ d’entre eux affirment que la politique RSE des entreprises a pour but d’améliorer la réputation de ces-dernières. La raison principale de ce problème vient du fait que les entreprises ne parlent pas, pas assez ou mal de tous les programmes que celles-ci créer concernant leur politique RSE.

Pourtant, cette donnée reste fondamentale pour eux. Ils cherchent à travailler pour des entreprises avec de fortes valeurs, notamment écologiques et sociétales. 
76% d’entre eux veulent travailler dans une entreprise en adéquation avec leurs valeurs. Les jeunes talents désirent impacter positivement la société au travers de leur métier comme le prouve les chiffres de youmatter.world.

Impressions des entreprises

Depuis 2001, avoir une politique RSE est entrée dans la législation par l’article 116 de la loi sur les nouvelles régulations économiques (NRE) pour les entreprises de plus de 500 salariés avec un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros. La norme ISO 26000, qui n’impose cependant rien, est aussi un facteur de l’augmentation de mise en place de cette politique au sein des entreprises françaises. 

Les entreprises ont conscience de l’intérêt de plus en plus important que porte les jeunes pour la cause RSE. C’est pour cela que 79% d’entre-elles ont une fonction ou une politique RSE déjà en place en leur sein. Cela impact directement les salariés et leur vision de l’entreprise. En effet, d'après Actu-Environnement, 83% des salariés travaillant dans une entreprise possédant une politique RSE, considèrent avoir un impact positif sur la société, contre 59% pour celles qui n’ont pas de politique RSE.

Il est d’ailleurs prouvé que posséder une politique RSE réelle au sein d’une entreprise augmente la performance et la productivité des salariés. C’est une véritable source de motivation pour les salariés.

Quels sont les changements en cours

Les écoles supérieures se mettent au RSE pour sensibiliser les étudiants.

Sup de Vente, par exemple, a mis en place une politique RSE en son sein. Le but du jeu est ici de sensibiliser les étudiants aux problématiques sociétales et environnementales, car ils sont les acteurs du monde demain. Ils souhaitent aussi améliorer au maximum les conditions de travail et d’enseignement pour l’ensemble des partis. Ils utilisent de nombreux leviers tels qu’une sensibilisation au handicap, aux ITS ou encore aux conduites addictives concernant le social. Sur le campus, un dispositif de réduction des déchets est disponible. 

Une école dévouée au RSE a même vu le jour récemment. Sup’écolidaire a pour but de former les futurs référents RSE des entreprises de demain. On voit également de plus en plus d’écoles de communication ou de commerce proposer des spécialisations pour ces métiers. Cela est la preuve même que les étudiants et jeunes diplômés placent la RSE au cœur de leurs intérêts professionnels. Ils souhaitent faire évoluer le monde professionnel dans une vision plus équitable et pérenne.

La RSE est une notion de plus en plus indispensable pour les entreprises. Cette politique leur permet de se différencier, même s’il y a encore une méfiance de la part des jeunes sur ce sujet. Cela n’empêche que cette politique va devenir indispensable par l’avenir et que de plus en plus de métiers s’y consacrent.

Gabrielle Jambu
March 15, 2022
Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter :
"Les contours de l'innovation pédagogique"
icon du bouton : aller à la page suivante pour visiter les différents blogs
Merci !
La magie opère dans votre boîte mail prochainement.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos dernières publications